Faire l’inventaire de ses compétences pour mieux se connaître

Faire l’inventaire de vos compétences vous permettra de comprendre pourquoi vous êtes bon dans votre métier et de le communiquer à votre interlocuteur. Vous pourrez ainsi argumenter sur ce qui fait votre spécificité, et trouver des entreprises qui correspondent plus à notre manière de travailler. 

Dans la suite de cet article, nous vous proposons un exercice qui vous aidera non seulement à aboutir à cet inventaire mais qui vous aidera aussi à prendre conscience de l’articulation entre votre métier et vos compétences. Autrement dit : si on vous donnait simplement une liste de vos compétences, cela aurait beaucoup moins de valeur que si vous faites le travail par vous-même !

Outils

Cette exercice requiert un équipement minimum, à savoir : 

  • Un tableur, par exemple Open Office, Excel ou Google Sheets.
  • Votre CV, si vous en avez déjà un. Celui-ci représente en effet une premier recueil de compétences qui vous donnera un point de départ. 

Le déroulement de l’exercice est ensuite très simple, mais peut prendre jusqu’à plusieurs heures si vous avez beaucoup de choses à dire !

Etape 1 : lister vos tâches accomplies

Cette étape est simple à comprendre, mais longue et difficile à mettre en oeuvre. Alors armez-vous de patience, le jeu en vaut la chandelle !

Vous devez, pour chacune de vos expériences professionnelles, inscrire dans le tableau l’intégralité des tâches que vous avez réalisées dans vos différents métiers.

Pensez bien à noter toutes les tâches que vous avez faites, c’est à dire non seulement celles qui constituaient votre coeur de métier et que vous faisiez chaque jour, mais aussi celles que vous avez effectué de manière exceptionnelle (un projet en particulier, un remplacement que vous avez assuré, un coup de main qu’on va demandé sur une évènement spécifique, etc.)

Pensez également à noter toutes vos activités, qu’elles soient professionnelles ou non. Il arrive en effet souvent que l’on développe des compétences en dehors de la sphère professionnelle, notez-le !

Etape 2 : associer les compétences et qualités mobilisée

Ensuite, dans une autre colonne, notez les compétences, les connaissances et les qualités mobilisées.

Ici, nous ne faisons pas de distinction entre les compétences techniques, le savoir-être ou les connaissances théoriques, vous pouvez tout lister ! 🙂

Etape 2 : on inverse le tableau

Il est probable que les mêmes compétences ressortent à plusieurs reprises dans le premier tableau. Pour simplifier alors la lecture de vos compétences, vous allez faire un nouveau tableau en listant cette fois-ci vos compétences dans la première colonne, et le contexte (entreprise ou mission) dans la seconde colonne.

Cela vous sera très utile quand vous aurez besoin de construire votre CV ou de préparer votre entretien.

Besoin de prouver que vous avez de bonnes capacités de synthèse ? Pas de souci, il suffira de consulter votre tableau !

Etape bonus : « c’est quoi, pour vous, un bon … »

Quand vous aurez effectué les trois étapes, vous serez en mesure de répondre à la question « c’est quoi, pour vous, un bon X » ? (remplacez X par le métier que vous ciblez).

Normalement, un bon « X » est quelqu’un qui possède un ensemble de compétences. Notez bien cet ensemble de compétences, il vous sera utile dans la construction de votre CV ! Ce sont ces compétences que vous allez valoriser sur votre CV !

Déposer un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Rejoignez +123 000 inscrits sur notre newsletter, pour apprendre à naviguer dans le monde de la recherche d'emploi

Chaque mois, vous recevrez un résumé de nos meilleurs articles.