Les visages de la crise

La crise se manifeste sous de nombreuses formes et impact de nombreuses populations. Cette semaine, notre revue de presse se porte principalement sur les différents visages de cette crise.


📉 Quelques chiffres

  • Baisse de 40% de l’emploi intérimaire et 500 000 destructions nettes d’emploi sur le 1er trimestre (source : INSEE).
  • Prévision pour fin 2020 : augmentation de +600 000 demandeurs d’emplois indemnisés (source : Unedic).

👨‍⚖️ La crise et l’exécutif

  • Plusieurs associations et syndicats demandent un retrait de la réforme du chômage (dont le 2ème volet doit toujours être mis en oeuvre en septembre), au motif que la crise a profondément changé le marché du travail et que les justifications avancée en 2019 par le gouvernement ne sont plus valables.
  • Cependant, une étude récemment publiée par deux sociologues et un économise semble montrer que ces justifications ne sont pas liées au contexte mais systématiques. Elle montre notamment que les évolutions successives de l’assurance chômage pénalise de plus en plus les travailleurs précaires : « Alors que ceux qui étaient les plus exposés au chômage en 1979 étaient les plus indemnisés, c’est l’inverse qui se produit en 2019 : leur indemnisation est d’autant plus forte que leur chômage est faible »

🎓 La crise et les jeunes

700 000 jeunes vont rentrer sur le marché du travail à la rentrée. 82% des étudiants se déclarent inquiets pour leur insertion dans la vie active (La Tribune).

  • Génération CovidLe Monde interroge une dizaine de jeunes pour comprendre l’impact de la crise sur leur quotidien et leur vision de l’avenir. Entre perspectives de chômage, « retour » chez les parents, et sentiments de colère, une situation qui nourrit aussi les sensibilités à d’autres injustices.
  • Libération fait le point sur l’apprentissage. Malgré les aides de l’Etat, de nombreux jeunes risquent de se retrouver sur le carreau à la rentrée. Une problématique qui se pose aussi pour les salariés : certaines entreprises pourraient décider de remplacer les salariés par des apprentis.
  • Comment aider l’emploi des jeunes. Une analyse de différentes mesures pour l’emploi des jeunes. « Une durée de deux à trois ans permet un réel apport pour la collectivité [et] les effets négatifs de la période de chômage ont le temps de disparaître ».

👷‍♂️ La crise et les intérimaires

  • Dans l’intérim, on s’attend à un choc « quatre à cinq fois supérieur à celui de 2009 », après l’effondrement de 40% de l’intérim sous l’effet du confinement (Le Monde)

🤦‍♀️ Travail des femmes, travail gratuit, et prime à la nudité

  • L’impact de la crise sur le travail des femmes (Nouveau Départ). Une analyse en vidéo de l’impact de la crise sur le travail des femmes. On retrouve ainsi de manière renforcée une division sexuelle du travail, que ce soit dans la sphère domestique ou professionnelle. Chez les chercheurs/ses par exemple : -50% de publications chez les femmes, pas de changement chez les hommes. 
  • Sur La Vie des Idées, on fait un détour historique pour comprendre comment la gratuitisation du travail (s’adressant en particulier aux femmes), participe de la casse du service public qui a fragilisé la capacité de réponse à la pandémie.
  • Une enquête de Mediapart révèle comment Instagram donne une prime à la nudité pour exposer les photos des utilisateurs, et notamment des utilisatrices. Ce qui impose une pression aux “influences”, ces travailleurs dont le métier est de faire la promotion d’autres marques (et dont 75% sont… des influenceuses).

Et le monde du travail…

  • Attirer les nouveaux travailleurs nomades. Sur France Culture, on se demande à quel point le développement à venir du télétravail va redéfinir la géographie du travail, avec notamment une possible revalorisation des campagnes.
  • Nos théories du management sont-elle dépassées ? (Harvard Business Review, en anglais). Un chercheur en théories des organisations s’interroge sur l’inhumanité du management, héritée du Taylorisme, et prône une “célébration de toutes ces incohérences qui nous rendent humains”
  • A l’inverse totale, des sociétés logicielles lancent des nouvelles options pour mesurer, à partir d’un algorithme, si les collaborateurs sont aptes au télétravail… 🤦‍♂️

Image


Photo : Felix Mittermeier.

Déposer un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Rejoignez +123 000 inscrits sur notre newsletter, pour apprendre à naviguer dans le monde de la recherche d'emploi

Chaque mois, vous recevrez un résumé de nos meilleurs articles.

%d blogueurs aiment cette page :